Ce sont toujours nos impuissances qui nous irritent.


ce-toujours-nos-impuissances-irritent
joseph joubert (moraliste)toujoursnosimpuissancesirritentsont toujourstoujours nosnos impuissancesimpuissances quinous irritentce sont toujourssont toujours nostoujours nos impuissancesnos impuissances quiimpuissances qui nousqui nous irritentce sont toujours nossont toujours nos impuissancestoujours nos impuissances quinos impuissances qui nousimpuissances qui nous irritentce sont toujours nos impuissancessont toujours nos impuissances quitoujours nos impuissances qui nousnos impuissances qui nous irritent

Nos vertus ne sont fort souvent, à les bien considérer, que nos impuissances ou nos défauts maximes en sentences.Les silences ne sont pas toujours des impuissances : ils peuvent ressembler à un baiser.Quelle que soit la situation à affronter, quelle que soit la bataille qui fera nos jours, nous avons toujours le choix. Ce sont nos choix qui déterminent qui nous sommes, et nous pouvons toujours choisir le bien.On devrait prévenir les enfants que la vie est longue. Que nos mesquineries et nos bassesses nous suivent toujours. Elles sont même de plus en plus lourdes à porter en vieillissant. ça finit toujours par nous rattraper.Nous n'attendons pas toujours, pour nous irriter, des injures effectives ; nos ombrages, nos jalousies, nos défiances secrètes suffisent pour nous armer l'un contre l'autre ; et souvent nous nous haïssons, seulement parce que nous croyons nous haïr. L'inquiétude nous prend, nous frappons de peur d'être prévenus, et trompés par nos soupçons, nous vengeons une injure qui n'est pas encore.Nos années, nos dettes, et nos ennemis sont toujours plus nombreux que nous imaginons.