Cannes, c'est d'abord un escalier : un escalier facile à monter… difficile à descendre.


cannes-c'-d'abord-un-escalier-un-escalier-facile-à-monter-difficile-à-descendre
claude lelouchcannesc'estd'abordunescalierfacilemonter…difficiledescendrec'est d'abordd'abord unun escalierescalierunun escalierescalier facilefacile àà monter…monter… difficiledifficile àà descendrec'est d'abord und'abord un escalierun escalierun escalierun escalier facileescalier facile àfacile à monter…à monter… difficilemonter… difficile àdifficile à descendrec'est d'abord un escalierd'abord un escalierun escalier facileun escalier facile àescalier facile à monter…facile à monter… difficileà monter… difficile àmonter… difficile à descendrec'est d'abord un escalierun escalier facile àun escalier facile à monter…escalier facile à monter… difficilefacile à monter… difficile àà monter… difficile à descendre

Cannes, c'est d'abord un escalier: un escalier facile à monter... difficile à descendre.Cannes, c'est d'abord un escalier : un escalier facile à monter,difficile à descendre.C'est un triste chemin que de monter et de descendre l'escalier d'autrui.Le bonheur est comme un escalier: Tu mets plus de temps à le monter qu'à le descendre.Avec un escalier prévu pour la montée on réussit souvent à monter plus bas qu'on ne serait descendu avec un escalier prévu pour la descente.Les mots — je l'imagine souvent — sont de petites maisons, avec cave et grenier. Le sens commun séjourne au rez-de chaussée, toujours prêt au « commerce extérieur », de plain-pied avec autrui, ce passant qui n'est jamais un rêveur. Monter l'escalier dans la maison du mot c'est, de degré en degré, abstraire. Descendre à la cave, c'est rêver, c'est se perdre dans les lointains couloirs d'une étymologie incertaine, c'est chercher dans les mots des trésors introuvables. Monter et descendre, dans les mots mêmes, c'est la vie du poète. Monter trop haut, descendre trop bas est permis au poète qui joint le terrestre à l'aérien. Seul le philosophe sera-t-il condamné par ses pairs à vivre toujours au rez-de-chaussée ?.