Auprès d'un homme d'action, combien le monde que j'habite reste écarté du monde où il opère.


auprès-d'un-homme-d'action-combien-monde-j'habite-reste-écarté-monde-où-opère
andré gideauprèsd'unhommed'actioncombienmondej'habiteresteécartéopèreauprès d'und'un hommehomme d'actioncombien lele mondemonde queque j'habitej'habite restereste écartéécarté dudu mondemonde oùil opèreauprès d'un hommed'un homme d'actioncombien le mondele monde quemonde que j'habiteque j'habite restej'habite reste écartéreste écarté duécarté du mondedu monde oùmonde où iloù il opèreauprès d'un homme d'actioncombien le monde quele monde que j'habitemonde que j'habite resteque j'habite reste écartéj'habite reste écarté dureste écarté du mondeécarté du monde oùdu monde où ilmonde où il opèrecombien le monde que j'habitele monde que j'habite restemonde que j'habite reste écartéque j'habite reste écarté duj'habite reste écarté du mondereste écarté du monde oùécarté du monde où ildu monde où il opère

Hélas! C'est la fièvre de la jeunesse qui maintient le reste du monde à la température normale. Quand la jeunesse se refroidit, le reste du monde claque des dents. -Georges Bernanos
hélas-c'-fièvre-de-jeunesse-maintient-reste-monde-à-température-normale-quand-jeunesse-se-refroidit-reste-monde-claque-dents
Hélas ! c'est la fièvre de la jeunesse qui maintient le reste du monde à la température normale. Quand la jeunesse se refroidit, le reste du monde claque des dents. -Georges Bernanos
hélas-c'-fièvre-de-jeunesse-maintient-reste-monde-à-température-normale-quand-jeunesse-se-refroidit-reste-monde-claque-dents
L'homme ne sait rien de l'homme ; presque rien du monde qu'il habite et de l'univers qui l'entoure ; moins que rien de sa provenance et de sa destination. -Jean Simard
l'homme-ne-sait-rien-de-l'homme-presque-rien-monde-qu'-habite-de-l'univers-l'entoure-rien-de-provenance-de-destination
L'homme ne sait rien de l'homme; presque rien du monde qu'il habite et de l'univers qui l'entoure; moins que rien de sa provenance et de sa destination. -Jean Simard
l'homme-ne-sait-rien-de-l'homme-presque-rien-monde-qu'-habite-de-l'univers-l'entoure-rien-de-provenance-de-destination