Aimer, c'est se lasser d'être seul : c'est donc une lâcheté et une trahison envers soi-même.


aimer-c'-se-lasser-d'être-seul-c'-une-lâcheté-une-trahison-envers-soi
fernando pessoaaimerc'estselasserd'êtreseulunelâchetétrahisonenverssoimêmec'est sese lasserlasser d'êtred'être seulseulc'estc'est doncdonc uneune lâchetélâcheté etet uneune trahisontrahison enversc'est se lasserse lasser d'êtrelasser d'être seuld'être seulc'est doncc'est donc unedonc une lâchetéune lâcheté etlâcheté et uneet une trahisonune trahison enversc'est se lasser d'êtrese lasser d'être seullasser d'être seulc'est donc unec'est donc une lâchetédonc une lâcheté etune lâcheté et unelâcheté et une trahisonet une trahison enversc'est se lasser d'être seulse lasser d'être seulc'est donc une lâchetéc'est donc une lâcheté etdonc une lâcheté et uneune lâcheté et une trahisonlâcheté et une trahison envers

La décadence du monde grec a commencé avec l'assassinat de socrate. et on a tué beaucoup de socrates en europe depuis quelques années. c'est une indication. c'est l'indication que seul l'esprit socratique d'indulgence envers les autres et de rigueur envers soi-même est dangereux pour les civilisations du meurtre. c'est donc l'indication que seul cet esprit peut régénérer le monde.Ce qui désespère ? Les séparations. Être déraciner d’un être et observer, tels des nerfs arrachés, les fils qui le liaient à soi, tout sanguinolents, tout bruissant encore des mots d’amour envolés. Et se faire à l’idée que tout est dit, ou plutôt que plus aucun mot ne pourra être prononcé. Être éloigné de quelqu'un, c’est être extrait d’un monde, d’un univers qui contient une partie de soi, de sa mémoire et de sa chair. C’est se quitter un peu soi-même. C’est un voyage à l’envers où l’on ne peut plus attendre l’autre. Pour Léna, ne plus voir Vlad, c’est l’envers de l’espoir, c’est comme arrêter de respirer. C’est l’envers de la vie. L’envers des jours.Dans le fond elle n’a pas tort de me laisser seul ainsi, de me laisser savourer le manque, un amour ça se vit aussi chacun de son côté, aimer c’est aussi une partition de soliste, aimer c’est un mouvement de l’intérieur, aimer c’est vivre des tas de petites choses rien que pour soi, aimer c’est rayonner de l’éclat intime d’une lumière qu’on s’invente à deux et qui est là même s’il n’y a que soi.Le miracle de l'amour, ce n'est pas d'aimer un homme ou une femme: c'est de s'aimer soi-même juste assez pour être capable d'aimer vraiment une autre personne.On ne peut être fidèle envers les autres que si on l’est d’abord envers soi-même.On ne peut être fidèle envers les autres que si on l'est d'abord envers soi-même.