A force d’accepter les honneurs on finit par croire qu’on les mérite.


a-force-daccepter-honneurs-on-finit-croire-quon-mérite
gilbert cesbronforced’accepterhonneursonfinitcroirequ’onmériteforce d’accepterd’accepter lesles honneurshonneurs onon finitfinit parpar croirecroire qu’onqu’on lesles méritea force d’accepterforce d’accepter lesd’accepter les honneursles honneurs onhonneurs on finiton finit parfinit par croirepar croire qu’oncroire qu’on lesqu’on les méritea force d’accepter lesforce d’accepter les honneursd’accepter les honneurs onles honneurs on finithonneurs on finit paron finit par croirefinit par croire qu’onpar croire qu’on lescroire qu’on les méritea force d’accepter les honneursforce d’accepter les honneurs ond’accepter les honneurs on finitles honneurs on finit parhonneurs on finit par croireon finit par croire qu’onfinit par croire qu’on lespar croire qu’on les mérite

Comment mépriser les hommes et accepter les honneurs? Il faut mépriser les honneurs et accepter les hommes. -Maurice Chapelan
comment-mépriser-hommes-accepter-honneurs-il-faut-mépriser-honneurs-accepter-hommes
à force de vouloir chercher les origines on devient écrevisse. l'historien voit en arrière ; il finit par croire en arrière. -Friedrich Nietzsche
à-force-de-vouloir-chercher-origines-on-devient-écrevisse-l'historien-voit-arrière-finit-croire-arrière