Évidemment on marche sur un fil, chaque destin est bancal ; et l'existence est fragile comme une vertèbre cervicale.


Évidemment-on-marche-un-fil-destin-bancal-l'existence-fragile-une-vertèbre-cervicale
grand corps maladeÉvidemmentonmarcheunfildestinbancall'existencefragileunevertèbrecervicaleÉvidemment onon marchemarche sursur unun filchaque destindestin estest bancalbancalet l'existencel'existence estest fragilefragile commecomme uneune vertèbrevertèbre cervicaleÉvidemment on marcheon marche surmarche sur unsur un filchaque destin estdestin est bancalest bancalet l'existenceet l'existence estl'existence est fragileest fragile commefragile comme unecomme une vertèbreune vertèbre cervicaleÉvidemment on marche suron marche sur unmarche sur un filchaque destin est bancaldestin est bancalet l'existence estet l'existence est fragilel'existence est fragile commeest fragile comme unefragile comme une vertèbrecomme une vertèbre cervicaleÉvidemment on marche sur unon marche sur un filchaque destin est bancalet l'existence est fragileet l'existence est fragile commel'existence est fragile comme uneest fragile comme une vertèbrefragile comme une vertèbre cervicale

Les gars, le Président a besoin d' une pause. C'est comme cette saleté sans fil de Black and Decker. Si vous ne rechargez pas ses batteries, ça ne marche plus. -Steven Colbert
les-gars-président-a-besoin-d'-une-pause-c'-cette-saleté-fil-de-black-and-decker-si-ne-rechargez-batteries-ça-ne-marche-plus
La tablette de cire où le destin avait rédigé chaque ligne de ma vie, fondait inexorablement, comme à la fin d'une journée d'école, sur la flamme de l'oubli. -Fiore Midilimiltri
la-tablette-de-cire-où-destin-avait-rédigé-ligne-de-vie-fondait-inexorablement-à-fin-d'une-journée-d'école-flamme-de-l'oubli